Devant les nouveaux diplômés de la prestigieuse Académie militaire de West Point, le 29 mai 2004, Donald Rumsfeld s’est essayé à une variante inédite de son discours habituel sur la « guerre au terrorisme ». Selon la retranscription officielle, il a déclaré : « Pourtant, malgré ces succès, la vérité est que nous sommes plus près du début de cette lutte - cette insurrection globale - que de sa fin. ». Ainsi, dans ce qui semble être une référence aux Insurgents de 1775 contre la Couronne, Donald Rumsfeld présente le monde comme dominé par le grand Califat d’Al Qaïda, et les États-Unis menant une révolution mondiale pour nous libérer de son joug despotique. L’agence Reuters, sans doute en proie à des doutes bien compréhensibles, a reformulé à tort la citation en assimilant les « insurgés » aux « terroristes » : « Pourtant, malgré ces succès, nous sommes plus près du début de cette lutte contre l’insurrection globale que de sa fin. ». Lorsque nous les avons contactés pour vérification, les services de retranscription du Pentagone ont pourtant été formels : l’agence Reuters s’est trompée. C’est leur version qui est correcte.