Des heurts ont éclaté mercredi entre les professeurs en grève et la police anti-émeute à Oaxaca, une ville du sud mexicain. Les grévistes ont annoncé que quatre personnes parmi eux ont été abattues lors du conflit.

Les heurts se sont produits lorsque 2000 policiers ont tenté d’expulser les professeurs grévistes de la place principale d’Oaxaca, où ils campaient depuis trois semaines en exigeant une augmentation de leurs salaires.

Enrique Rueda Pacheco, un organisateur des grèves, a indiqué que la police avait tué par balles deux professeurs et deux mineurs.

Ulises Ruiz, le gouverneur de l’Etat, a démenti que des décès aient eu lieu et il a demandé aux professeurs de montrer les corps.

Cependant, M. Pacheco a affirmé que la police avait emporté les dépouilles.

Plus de 30 personnes ont été blessées et plus de 50 autres arrêtées, selon les médias locaux.

Quelque 40 000 professeurs ont pris part mercredi aux protestations. Ils ont tout d’abord réussi à chasser la police vers le Palais du Musée, avant d’y être dispersés par des gaz lacrimogènes.

Oaxaca, ville qui figure sur la liste de l’Héritage mondial des Nations Unies, est la capitale de l’Etat du même nom dans le sud du Mexique.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)