Les membres de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) ont publié jeudi à Shanghai une déclaration, s’engageant à apporter une contribution constructive à la nouvelle structure de sécurité globale.

"L’OCS apportera sa contribution à l’établissement d’une nouvelle structure de sécurité globale, basée sur la confiance et les bénéfices mutuels, l’égalité et le respect mutuel" selon la déclaration qui a été signée lors de la conférence au sommet de l’OCS.

Etablie le 15 juin 2001, cette organisation régionale comprend la Chine, la Russie et quatre pays d’Asie centrale dont le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan.

Les présidents de tous les états membres de l’OCS ont assisté à ce sommet à l’occasion du 5ème anniversaire de la fondation de l’organisation.

Cette conception de la sécurité, largement inspirée des principes du droit international, respecte les droits de tous les pays à sauvegarder leur unité nationale et leurs intérêts, à suivre un modèle de développement qui leur soit propre, et à formuler de manière indépendante leur politique intérieure et extérieure, tout en participant aux affaires internationales sur une base d’égalité.

La déclaration spécifie clairement que la diversité des civilisations et des modèles de développement doit être respectée.

C’est seulement grâce à une large coopération entre tous les pays et les organisations concernés qu’il sera possible de répondre aux menaces et défis qui se présenteront. Les moyens et mécanismes spécifiques à adopter pour assurer la sécurité d’une région font partie du droit et de la responsabilité des pays de cette région.

L’OCS s’est engagée à améliorer la stabilité stratégique, à renforcer le régime international de la non-prolifération d’armes de destruction massive, à maintenir le droit international, et continuera à apporter sa contribution à l’accomplissement de ces missions d’importance, toujours selon la déclaration.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)