Les enseignants ivoiriens du préscolaire, du primaire et du secondaire ont décidé d’interrompre leur travail pour une durée illimitée à partir de jeudi, réclamant de meilleures conditions de travail et une augmentation des salaires.

La décision a été rendue publique mercredi au cours d’un point de presse par Alfred Guéméné, président du Collectif des syndicats du secteur Education-Formation, a rapporté jeudi la presse locale.

Selon M. Guéméné, cette grève, qui fait suite à celle des 6, 7 et 8 juin derniers, est consécutive "au refus du ministre de la Fonction publique et du Premier ministre de les recevoir après le préavis déposé le 24 mai, et aura une durée illimitée".

Au nom du Collectif, M. Guéméné demande à tous les enseignants du préscolaire, du primaire et du secondaire de s’abstenir de toute activité pédagogique et administrative.

Les enseignants du supérieur, qui revendiquent depuis mars de meilleures conditions de travail et une revalorisation de leurs salaires par des grèves temporaires de deux semaines, observent depuis quelque jours à Abidjan un arrêt de travail pour une durée indéterminée.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)