Les pays membres de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) ont publié, lors d’une conférence au sommet tenue jeudi à Shanghai, une déclaration proposant que le prochain secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) soit originaire d’Asie.

L’OCS a été établie le 15 juin 2001 et regroupe la Chine, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan.

Les présidents de tous les pays membres de l’OCS ont participé à ce sommet pour célébrer le cinqième anniversaire de la création de cette organisation de coopération régionale.

L’OCS tient à ce que l’ONU, l’organisation universelle et internationale la plus représentative et jouissant de la plus grande autorité, soit la première à être chargée des responsablilités dans les affaires internationales et dans l’établissement et l’application des normes fondamentales du droit international, a indiqué la déclaration.

Compte tenu du changement de la situation internationale, les pays membres de l’OCS appellent l’ONU à améliorer son efficacité et à augmenter sa capacité de faire face aux nouvelles menaces et aux nouveaux défis, tout en adoptant des réformes appropriées et nécessaires.

Concernant la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU, il faut respecter les principes de la distribution géographique équitable et parvenir au consensus le plus large possible, a proposé la déclaration.

Il ne faut pas avoir de date butoir dans le calendrier des réformes, ni procéder à un vote forcé sur toute proposition au sujet de laquelle il existe de grandes divergences, a indiqué la déclaration.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)