Réseau Voltaire

Une nouvelle bavure de l’Armée US en Irak ? Deux femmes, dont l’une enceinte, abattues à Samarra

+

Le 30 mai 2006, les soldats états-uniens ont abattu deux femmes circulant en voiture. Nabiha Nisaif Jassim et sa cousine Saliha Mohammed Hassan roulaient en voiture vers l’hôpital de Samarra. Saliha Mohammed Hassan était enceinte, sur le point d’accoucher et se rendait à la maternité. L’armée prétend qu’elles circulaient sur un tronçon de route interdit à la circulation, le chauffeur de la voiture, frère de Mme Hassan, affirme que ce n’est pas le cas et que rien n’indiquait qu’il y avait un checkpoint volant à cet endroit.

Sur la chaîne de télévision états-unienne de gauche Democracy Now, la journaliste Amy Goodman revient sur cette nouvelle bavure avec le journaliste indépendant Dahr Jamail qui dénonce un nouveau travail de manipulation des informations par le Pentagone, afin faire passer cette bavure pour un incident normal. Pour Dahr ce n’est qu’une nouvelle illustration des "innombrables incidents" dans lesquels des civils irakiens innocents sont morts sous les tirs de l’Armée US. Il revient sur un certain nombre d’entre eux, tels que Haditha, les morts civils lors du siège de Fallujah en novembre 2004 ainsi que les violentes opérations militaires actuellement en cours contre la population de la ville de Ramadi.

« Dahr Jamail on Democracy Now discusses May 30, 2006 US killing of two Iraqi women », par Amy Goodman, Democracy Now, États-Unis, 14 juin 2006.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.