Réseau Voltaire

John Bolton, ambassadeur des États-Unis à l’ONU prend la fuite devant un public trop critique

+

Le magazine de gauche états-unien Counterpunch rapporte que, lors d’un séminaire organisé par la prestigieuse université britannique d’Oxford le 9 juin 2006, le néo-conservateur John Bolton, ambassadeur controversé des États-Unis à l’ONU s’est retrouvé confronté à un public d’étudiants très critiques.

Au fur et à mesure de son éxposé, le public - composé entre autres de nombreux étudiants états-uniens - a commencé à l’interpeler, à siffler, à huer. John Bolton, visiblement de plus en plus mal à l’aise et transpirant, a interrompu à plusieurs reprises son discours, avant de quitter précipitamment la tribune, entouré de ses trois gardes du corps. Ceux-ci l’ont évacué à la hâte par un couloir latéral, embarqué dans une voiture officielle et fait quitter le campus universitaire sans même saluer le doyen de l’université qui avait préparé un buffet pour sa venue.

« Bolton flees Oxford Students, Audience too tough », par Michael Carmichael, Counterpunch, États-Unis, 10 juin 2006.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.