Environ 60 000 Colombiens ont fui leur pays suite à des conflits armés, a rapporté lundi le bureau local du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ( HCR) à la veille de la Journée mondiale des réfugiés.

Bien que les chiffres fassent de la Colombie l’une des exportatrices des réfugiés mondiaux, il peut y avoir une sous- estimation du fait que de nombreux Colombiens n’ont pas été enregistrés comme réfugiés auprès de l’institution de l’ONU, selon Gustavo Valdivieso, le porte-parole de l’HCR en Colombie.

Le nombre des réfugiés colombiens pourrait atteindre 2,5 millions si l’on inclut les gens qui ont quitté leurs maisons mais restent dans le pays, a-t-il ajouté.

L’agence de l’ONU a indiqué que l’Equateur est le pays qui abrite le plus grand nombre de réfugiés colombiens, suivi par le Venezuela, les États-Unis, le Costa Rica, l’Espagne, le Panama et le Canada. L’Argentine et le Brésil sont aussi considérés comme autorisant les Colombiens à entrer sur leur territoire en tant que réfugiés.

Selon des estimations d’ONG, environ 310 387 Colombiens ont fui leurs maisons tout en restant dans leur pays en 2005, soit une hause de 8% par rapport à 287 600 personnes en 2004. En même temps, la Colombie a abrité 155 000 réfugiés d’autres pays.

L’Afghanistan, qui a plus d’un million de citoyens vivant à l’étranger à cause de 4 décennies de conflit armé, occupe la tête de la liste de l’HCR.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)