Réseau Voltaire

Le Conseil de sécurité examinera la question de l’admission du Monténégro à l’ONU

| New York (États-Unis)
+

Le Conseil de sécurité de l’ONU examinera mercredi la question de l’admission de la République du Monténégro à l’Organisation des Nations Unies.

Le Conseil devra examiner la demande d’admission à l’organisation parvenue la semaine dernière de Podgorica à New York et donner sa recommandation à l’Assemblée Générale. « A la lumière des résultats du référendum qui s’est tenu le 21 mai 2006 dans la République du Monténégro conformément à l’article 60 de la Charte constitutionnelle de l’État de Serbie-Monténégro, j’ai l’honneur, en ma qualité de président de la République du Monténégro, de demander d’admettre la République du Monténégro à l’ONU », lit-on dans la lettre adressée par le président Filip Vujanovic au Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan.

Pour être admis à cette prestigieuse organisation internationale, il faut correspondre aux critères principaux suivants : l’esprit de paix, la volonté et la capacité d’accomplir les engagements prévus par la Charte de l’ONU. Selon la procédure établie, le Conseil de sécurité donne sa recommandation à l’Assemblée générale qui prend la décision définitive à ce sujet par la majorité d’au moins les deux tiers des voix.

La demande du Monténégro a été inscrite au programme préalable des séances de l’Assemblée générale pour le 28 juin. Si elle est satisfaite, le nombre de membres de l’ONU sera de 192.

Source
RIA Novosti (Fédération de Russie)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.