La Chambre basse du Parlement chilien a adopté mercredi une résolution demandant aux États-Unis de fermer la prison de Guantanamo (sud-est de Cuba), où sont détenus près de 500 prisonniers, arrêtés pour la plupart en 2001 en Afghanistan.

La fermeture de la prison de Guantanamo est essentielle du fait des « conditions inacceptables, notamment des arrestations arbitraires, de l’isolement cellulaire, des tortures et du manque de procès équitable », a indiqué Patricio Walker, un député du Parti démocrate-chrétien (au pouvoir).

« Il y a quelque 490 détenus, dont 10 seulement ont été inculpés. Aucun d’entre eux n’a été jugé, et leurs conditions de détention ont provoqué 41 tentatives de suicide jusqu’à présent », a rappelé M. Walker.

« Afin de sauvegarder le respect des droits de l’Homme, notre pays doit officiellement demander au gouvernement américain de fermer définitivement le camp de Guantanamo », selon les termes de la résolution.

Début juin, trois prisonniers détenus à Guantanamo ont été retrouvés morts après qu’ils se soient pendus dans leur cellule.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)