Réseau Voltaire

Selon le président du Conseil européen, l’Union européenne et les USA sont des partenaires pour le bien-être et la démocratie

| Vienne (Autriche)
+

(21 juin 2006)- Le président en exercice du Conseil européen, Wolfgang Schüssel, le président des Etats-Unis d’Amérique, George W. Bush, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ont présenté, lors d’une conférence de presse, les résultats du Sommet UE-USA qui se tenait ce mercredi à Vienne.

« Le sommet fut très productif et très positif et nous avons pu aborder de nombreux thèmes, tels que les questions d’actualité internationale, à savoir la situation en Iran, en Irak et dans les Balkans, les relations économiques entre l’Europe et les Etats-Unis, mais aussi des thèmes environnementaux. Nous avons en particulier convenu d’objectifs communs dans les domaines de la politique énergétique et de la protection des droits de propriété intellectuelle. Nous soutenons les Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme de même que dans la protection des droits de l’Homme. Il se peut que nous aillions des points de vue différents dans certains domaines. Toutefois cela ne porte pas ombrage à l’intensité et à la qualité de nos relations », a déclaré le Chancelier Schüssel.

L’UE et les USA, dans le domaine de la promotion de la sécurité et de la stabilité pour la population mondiale, ont jusqu’à présent coopéré avec succès. Les événements récents en Iran, en Irak ou au Proche-Orient le soulignent d’ailleurs. Ensemble l’on s’efforce de retenir l’Iran de produire des armes atomiques. « L’Iran doit faire le bon choix. Dans ce contexte, nous accueillons l’engagement des USA. Nous estimons le rôle joué par le Président Bush dans ce dialogue. A plusieurs reprises dans la résolution d’autres conflits, il s’est avéré essentiel de baser une solution politique sur des négociations. Le Conseil européen de la semaine dernière s’est d’ailleurs exprimé en faveur d’une Europe qui s’engage de manière plus profonde sur la scène internationale », a ajouté Wolgang Schüssel.

Les relations entre l’UE et les USA se remarquent surtout par les nombreux contacts économiques. Un accord a d’ailleurs été signé aujourd’hui dans le domaine de l’éducation afin de renforcer la coopération dans ce domaine, accord qui sera valable pour une durée de huit ans et permettra de poursuivre la coopération de longue date dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle. Ce nouvel accord introduira de nouveaux programmes pour les cursus transatlantiques, encouragera l’échange d’étudiants, d’apprentis et d’autres acteurs, étendra le programme existant et assurera un renforcement de la coopération institutionnelle dans le domaine de l’éducation tertiaire.

« Nous sommes partenaires pour la paix et le bien-être. J’ai toujours eu la conviction que l’Amérique et l’UE peuvent aller loin lorsqu’elles coopèrent. Le monde a besoin de cette coopération et nous faisons face à de nombreux défis », a déclaré le président des Etats-Unis d’Amérique, George W. Bush, qui a remercié l’UE pour son soutien en Irak. Et de souligner que des divergences de point de vue existent dans certains domaines. « Le passé est passé. Devant nous, se trouve l’objectif de réaliser une démocratie pleine d’espoir au Moyent-Orient », a précisé M. Bush avant de faire part de sa reconnaissance à l’Autriche pour son rôle dans les Balkans qui sont d’une grande importance pour l’Europe. Le Président Bush s’est exprimé en faveur du libre échange comme moyen de lutte contre la pauvreté et a fait part de son espoir de voir réussir le prochain cycle de négociation au sein de l’OMC.

Le président s’est également exprimé en faveur de la fermeture de Guantanamo. « Je suis pour la fermeture et nous souhaitons renvoyer les prisonniers chez eux ». Toutefois certains prisonniers soupçonnés terroristes devraient être soumis à la justice américaine. Le président s’est également montré confiant quant à la question de la politique nucléaire en Iran. « Je suis convaincu que l’Iran coopérera avec nous dès que les Iraniens verront que nos intentions sont sérieuses. L’Europe et les USA travaillent ensemble à une solution », a ajouté M. Bush.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a quant à lui, insisté sur les stratégies d’avenir communes qui ont été abordées lors de ce sommet. « Les discussions ont montré que l’UE et les USA ont de nombreux intérêts communs. Nous avons conclu de mettre en place une coopération stratégique particulièrement dans le domaine de la sécurité énergétique. Nous souhaitons également renforcer le dialogue sur la protection du climat et nous engager en faveur de l’utilisation d’énergies renouvelables », a déclaré M.Barroso.

L’UE est elle-même une histoire de succès dans la promotion de la démocratie. « Elle a contribué de manière décisive à la garantie du respect de l’Etat de droit sur le continent européen. Même si nous avons les meilleures intentions, ensemble avec les USA, nous ne pouvons régler tous les problèmes. Notre coopération, toutefois, nous permet de trouver plus facilement des réponses aux questions », a conclu José Manuel Barroso.

Source
Union européenne (Conseil européen)

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.