Réseau Voltaire

Hugo Chavez rejette les accusations des Etats-Unis de financer la campagne électorale au Nicaragua

| Buenos Aires (Argentine)
+

Le président du Venezuela, Hugo Chavez, intervenant jeudi lors d’un meeting au Panama où il effectue une visite officielle, a rejeté en des termes catégoriques l’accusation portée contre lui par les États-Unis de financer la campagne électorale de Daniel Ortega au Nicaragua.

« Les États-Unis affirment que j’apporte un soutien financier, que je fournis des armes et même que j’ai dépêché deux hélicoptères pour soutenir le sandiniste Daniel Ortega, candidat à la présidence du Nicaragua », a-t-il déclaré.

« Lorsque j’ai appris cela, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire un bon moment. Nos pilotes ont-ils vraiment pu se tromper d’itinéraire pour débarquer à Managua au lieu de La Paz. Avant de faire de pareilles déclarations, il ne serait pas inutile de vérifier l’information et d’avoir des preuves », a ajouté le leader vénézuélien.

Le Venezuela a en effet envoyé deux hélicoptères mais ils sont partis pour la Bolivie et non pas pour le Nicaragua. « Cela a été fait à la demande du président Evo Morales », a expliqué Hugo Chavez.

Le leader vénézuélien a rappelé que ce n’était pas la première tentative de Washington de le compromettre aux yeux de l’opinion mondiale. Des officiels américains avaient plus d’une fois déclaré que le Venezuela jouait un rôle déstabilisateur en Amérique latine et constituait un « défi pour la démocratie sur le continent latino-américain ».

Source
RIA Novosti (Fédération de Russie)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.