Réseau Voltaire

« La Corée du Nord et Israël »

+

Comme d’habitude, les médias israéliens ont manqué l’information la plus importante de ces derniers jours. Tandis qu’ils se focalisaient sur les enfants morts à Gaza parce qu’ils avaient été utilisés comme boucliers humains par les terroristes, le monde avançait vers une confrontation nucléaire.
La crise n’a pas été fomentée par l’Iran, mais par son allié nord-coréen qui se prépare à tester un missile capable de frapper la côte ouest des États-Unis. Ce coup de force stratégique est important pour Israël. Si nous tirons les bonnes leçons de la crise actuelle, nous pourrions renforcer notre position contre la menace iranienne. Il faut renforcer les groupes qui aux États-Unis et en Europe veulent affronter et non pas apaiser l’Iran jihadiste et génocidaire.
Suite à l’annonce de la préparation d’un lancement de missile nord-coréen, les États-Unis ont activé leur bouclier anti-missile et ont mené le plus grand déploiement naval depuis la Guerre du Vietnam. Deux anciens responsables de l’administration Clinton ont appelé à une frappe préventive. Les Japonais sont en état d’alerte et le ministre de l’unification sud-coréen, Lee Jong Seok a déclaré qu’en cas de test, la Corée du Sud arrêterait de fournir une aide alimentaire à Pyongyang. La Corée du Nord demande des négociations directes avec Washington mais les États-Unis refusent. Difficile de savoir qui va sortir vainqueur de cette confrontation.
Les États-Unis sont désormais menacés directement. La Corée du Nord veut exploiter la faiblesse actuelle de George W. Bush, et celle des relations états-uno-sud-coréennes. Elle espère ainsi forcer les États-Unis à la reconnaître comme une puissance nucléaire, ce qui créerait des tensions avec le Japon et la Corée du Sud.
Il y a de nombreuses similarités entre la crise coréenne et la politique iranienne. Pyongyang et Téhéran fabriquent des crises pour obtenir des concessions et exploitent les divisons occidentales. L’Iran, par exemple, fait croire que son armement ne vise qu’Israël alors qu’il peut déjà nous attaquer. En fait, ses msissiles peuvent frapper l’Europe et cela doit empêcher cette dernière de réagir en cas d’offensive irano-syrienne. Israël doit donc faire comme le Japon et la Corée du Sud face à la Corée du Nord et prendre des mesures de défense unilatérales. Cela forcera l’Europe et les États-Unis à réagir.
Un récent sondage a montré que 63 % des Hollandais considérait l’islam est incompatible avec la vie européenne moderne. Cela montre que les citoyens du monde libre comprennent que face au jihad, il n’y a pas de places pour l’apaisement.

Source
Jerusalem Post (Israël)

« North Korea and Israel », par Caroline Glick, Jerusalem Post, 22 juin 2006.

Caroline Glick

Caroline Glick Ancienne membre de l’équipe de négociations israélienne lors des accord d’Oslo, Caroline Glick est rédactrice en chef adjointe du Jerusalem Post et éditorialiste de ce quotidien. Elle fut journaliste « embarquée » avec les troupes états-uniennes lors de la Guerre d’Irak. Elle est chercheuse au Center for Security Policy de Frank Gaffney.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.