La presse française, après avoir pris parti pour Israël face au Hezbollah, semble désemparée par l’échec militaire de l’armée israélienne et le retournement de l’opinion publique contre l’État hébreu. Incapable de reconnaître ses erreurs, elle préfère donc minimiser le sujet, quitte à accuser une forte baisse de ses ventes.

Voici les couvertures des cinq principaux hebdomadaires d’information générale cette semaine du 7 au 13 août 2006 :
- Paris-Match (diffusion moyenne 727 825 ex.)
- L’Express (diffusion moyenne 548 195 ex.)
- Le Nouvel observateur (diffusion moyenne 544 277 ex.)
- Le Point (diffusion moyenne 398 942 ex.)
- Le Pèlerin (diffusion 304 144 ex.)

Le seul hebdomadaire à traiter de la guerre au Liban en couverture est Marianne (diffusion moyenne 173 666 ex.) qui, malgré un éditorial embrouillé visant à s’auto-proclamer objectif, annonce clairement la couleur : pour lui, l’échec de Tsahal est une catastrophe qui va profiter au Hezbollah.