Réseau Voltaire

« Un agenda plus large en Indonésie »

+

Le développement d’États forts et démocratiques dans le monde musulman est vital pour les intérêts états-uniens. Bien que beaucoup d’attention ait été portée au Moyen-Orient, il est également important de prêter attention à l’Indonésie. L’Indonésie organise ses élections parlementaires et présidentielles les plus ambitieuses depuis la fin de l’ère Suharto en 1998 et tous les observateurs ont applaudi cette brillante démonstration d’un processus démocratique juste. Toutefois, les élections ne suffisent pas à constituer une démocratie et le chemin vers un État stable et démocratique est encore long. Pour qu’un État soit considéré comme une démocratie il faut : le respect des lois, une société civile dynamique, le respect du droit des minorités et une économie de marché. L’Indonésie doit accélérer les réformes dans ces domaines et principalement concernant la lutte contre la corruption et le système judiciaire, deux points sur lesquels les Indonésiens sont sceptiques.
L’Indonésie est un pays traditionnellement modéré, mais où existent plusieurs groupes fondamentalistes et notamment la Jemaah Islamiah, liée à Al Qaïda. Dans une nation de plus de 17 000 îles, il est possible pour un groupe jihadiste de contrôler une portion de territoire où il pourra développer son endoctrinement. Les États-Unis sont de plus en plus préoccupés par cette menace. Depuis les attentats de Bali, les relations avec l’Indonésie se focalisent sur la question de la sécurité. Il est cependant nécessaire d’aller plus loin en favorisant la croissance, la stabilité et la démocratie dans ce pays. Il faut accroître nos investissements dans l’éducation, poursuivre une diplomatie publique vigoureuse pour améliorer l’image des États-Unis tout en accroissant la coopération avec la police et l’armée indonésienne en leur faisant améliorer leur bilan concernant les Droits de l’homme. L’objectif n’est pas de soutenir l’agenda états-unien, mais de promouvoir la réforme.

Source
Washington Post (États-Unis)
Quotidien états-unien de référence, racheté en août 2013 par Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.

« A Broader Agenda For Indonesia », par Lee H. Hamilton et George P. Shultz, Washington Post, 20 septembre 2004.

George P. Shultz

George P. Shultz [George P. Shultz] était Secrétaire d’État sous Reagan. Il est membre de la Hoover Institution et membre du conseil d’administration du Washington Institute for Near East Policy. Il a présidé le Comité pour la libération de l’Irak, une organisation créée par Lockheed Martin, et administrateur de Bechtel , première compagnie de BTP des États-Unis, qui a signé des contrats de reconstruction d’infrastructures (ports, aéroports, routes, hôpitaux, écoles, etc.) en Irak pour 1 milliard de dollars

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.