Les agences de presse atlantistes récidivent : en octobre 2005, elles avaient mensongérement attribué à Mahmoud Ahmadinejad une citation selon laquelle il souhaitait qu’Israël soit rayé de la carte [Pour la discussion de cette manipulation, lire L’Effroyable imposture 2. Mensonges et désinformations, par Thierry Meyssan, éd. Alphée, 2007.].

Rapportant le discours du président iranien devant la 4e Assemblée générale d’Ahl-ul-Bait, les agences AFP (France) et AP (États-Unis) établissent une équivalence entre les mots « État » et « régime ». Il s’en suit, pour elles, que toute critique du régime en place à Tel-Aviv et de l’idéologie sioniste dont il se réclame devient une mise en cause de l’État d’Israël et de ses ressortissants.

Dans les années 80, un procédé similaire avait été utilisé pour stigmatiser les militants contre l’apartheid en Afrique-du-Sud et les accuser de vouloir exterminer les Afrikaaners. Ici, il s’agit de diaboliser le président iranien en l’accusant de vouloir exterminer les juifs israéliens.

Le discours de Mahmoud Ahmadinejad mérite d’être discuté, notamment d’un point de vue laïque, encore faut-il, pour que ces critiques soient constructives, qu’elles portent sur son contenu exact et non sur les inventions d’AFP et AP qui visent uniquement à présenter l’Iran comme un danger pour le monde et à justifier d’une action militaire préventive contre lui.

Nous reproduisons ci-dessous le texte intégral de ces dépêches.

Israël est « le porte-drapeau de Satan », déclare Ahmadinejad
TEHERAN, 18 août 2007 (AFP) -
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s’est lancé samedi dans une nouvelle diatribe contre Israël, estimant que l’Etat hébreu était « le porte-drapeau de Satan » et spéculant une fois encore sur son effondrement, selon des propos rapportés par l’agence officielle Irna.
« Le régime sioniste (Israël, ndlr) est le porte-drapeau de la violation et de l’occupation et ce régime est le porte-drapeau de Satan », a déclaré le président iranien lors d’une conférence religieuse internationale à Téhéran.
« Il n’est pas improbable que ce régime soit sur la voie de la dissolution (...), vu que la philosophie derrière sa création et son existence est invalide », a-t-il poursuivi.
Mahmoud Ahmadinejad a déjà tenu à plusieurs reprises des propos virulents à l’encontre d’Israël, entraînant une vague de protestations internationales.
En 2005, il avait jugé que l’État hébreu devait être « rayé de la carte ».
En juin dernier, il avait proclamé que le "compte à rebours (avait) commencé pour l’annihilation du régime sioniste" par les peuples libanais et palestinien.
Israël est l’ennemi juré de l’Iran depuis l’avènement de la République islamique en 1979.

Nouvelle diatribe anti-israélienne du président iranien
TEHERAN, 18 août 2007 (AP) - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s’en est une nouvelle fois pris à Israël samedi, déclarant qu’il était le « porte-drapeau de Satan » et prédisant que l’Etat hébreu était appelé à disparaître, rapporte l’agence officielle IRNA.
« Le régime sioniste est le porte-drapeau de l’invasion, de l’occupation et de Satan », a-t-il déclaré au cours d’une conférence religieuse. Il ne s’est pas montré plus explicite, mais depuis la révolution islamique de 1979, l’Iran des Mollah qualifie régulièrement les États-Unis de « Grand Satan ».
« Quand la philosophie à la base de la création d’un régime est remise en cause, il n’est pas improbable qu’il se retrouve sur la voie du déclin et de la dissolution », a-t-il ajouté.
Israël a condamné ces propos, jugés « typiques de sa bruyante animosité envers Israël », selon David Baker, porte-parole du gouvernement. « Il menace non seulement Israël mais représente également un danger immédiat pour la communauté internationale », a-t-il ajouté.
En octobre 2005, le président extrémiste iranien avait appelé à ce qu’Israël soit « rayé de la carte », déclenchant un tollé en Occident. Ses partisans avaient affirmé que ses propos avaient été mal traduits.

Texte intégral de la dépêche IRNA citée par AP et AFP. :

President : Roots of discord in Islamic world are "external"
Division among Islamic world has external roots and is created as a result of enemies presence and interference in regional affairs, President Mahmoud Ahmadinejad said Saturday.
Addressing the opening ceremony of the Fourth Ahl-ul-Bait General Assembly, he said : "Islam is a complete truth which is partly seen in Judaism, in Christianity and in other divine faiths."
Criticizing the present division among different divine religions, the president said : "The present world is going through one of its most sensitive historic periods as we are witnessing massive, quick and various changes.
"The international equations are rapidly changing in favor of justice and against falsehood," stressed the president.
Referring to the position of arrogant powers, he added the Western arrogance started deploying its forces worldwide following the collapse of the former Soviet Union.
President Ahmadinejad said the US invasion of Iraq and its occupation as well as massacre of defenseless people of Palestine and Lebanon were clear examples of US and the Zionists crimes against humanity.
Noting that the enemies were trying to sow discord among Muslims, the president said : "Despite all these efforts they (enemies) are caught in a quagmire from which they would hardly find a way out." Stressing that nobody believed in the US-style democracy worldwide, President Ahmadinejad said : "No one supports the world arrogance’s war-mongering policies.
"They (arrogant powers) have even failed to implement a true liberal-democratic system in their own countries," criticized the president.
Noting that Zionism was the pioneer of Western-style liberal democracy and the vanguard of occupation and aggression worldwide, he said, "The Zionist regime is the flag of Satan." The Fourth Ahl-ul-Bait General Assembly started work here Saturday in the presence of President Ahmadinejad.
Religious and political figures from 110 countries are taking part in the two-day gathering.
The Ahl-ul-Bait World Assembly is a non-profit and non- governmental organization based in Tehran which was established in 1990 aimed at promoting Islamic teachings and culture.