Réseau Voltaire

L’US Army et Tsahal forment l’armée colombienne à la torture

+

Les forces armées colombiennes sont assistées de conseillers militaires israéliens et états-uniens pour réprimer la rébellion marxiste-léniniste des FARC a indiqué Juan Manuel Santos, ministre de la Défense, au quotidien Semana [1]. Il s’agit principalement de la sous-traitance et de la formation aux « techniques spéciales d’interrogatoires », c’est-à-dire à la torture.

Ce contrat a été négocié par l’ancien ministre travailliste israélien Shlomo Ben Ami, actuel vice-président du Centre international de Tolède pour la paix (CIT Pax), un think tank qui prétend aider à la résolution des conflits en Colombie.

Dans les années 60, le Pentagone avait créé deux écoles de torture, l’une à Taiwan (Political Warfare Cadres Academy), l’autre à Panama (School of Americas), rendue célébre par le film de Constantin Costa-Gavras, État de siège. Fermées par le président Clinton, ces institutions ont été reconstituées par l’US Army à Bagram (Afghanistan) et Guantanamo (Cuba). Outre des cours sur place, elles proposent maintenant des assistances à l’étranger en partenariat avec des officiers israéliens ayant développé leur savoir-faire en Palestine occupée.

[1] « De Tel Aviv a Tolemaida », Semana, 4 août 2007.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.