Lors des pourparlers officiels ce lundi, le ministre cubain a réitéré la grande amitié existant entre Cuba et les pays membres de l’Alliance des petits états insulaires ayant des intèrêts et des souhaits communs. M. Pérez Roque a souligné que Cuba soutient le droit des états insulaires du Pacifique au développement et à recevoir un traitement juste et différencié. Par ailleurs Cuba est conscient du risque que courrent lesdits pays à cause du changement climatique. Ils courrent le risque même de disparaître sous les eaux si le niveau de la mer continue d’augmenter.

Dans ce sens le ministre cubain a souligné la nécessité de ce que la communauté internationale et notamment les pays les plus développés, responsables historiques de la sérieuse détérioration environnementale, observent ce qui est adopté dans le protocole de Kyoto et prisent d’engagements majeurs qui puissent sauver la planète d’une catastrophe.

Malgré l’éloigement géographique, l’amitié, le respect, les avis communs, la compréhension si pareille des réalités et des problèmes, nous approchent,- a dit le ministre des relations extérieures de Cuba,- et a remercié la République de Nauru du soutien permanent apporté à Cuba notamment dans la lutte contre l’embargo.

Nauru, premier état insulaire du Pacifique ayant établi des rapports diplomatiques avec Cuba le 7 mai 2002, a été le premier à recevoir de nos médecins,- a remarqué M. Pérez Roque,- et aujourd’hui les liens entre les deux pays sont plus forts, la coopération s’est développée et cette visite contribuera à donner un élan encore plus fort à ces liens.

Dans ce sens le ministre a mentionné le fait de la création à Cuba d’une Faculté de Médecine pour des étudiants des états insulaires du Pacifique et de la présence des professionnels cubains de la santé non seulement à Nauru mais aussi dans d’autres pays de la région.

M. David Adeang quant à lui a remercié de l’accueil chaleureux, de l’hospitalité et du respect à son égard dès l’instant même de son arrivée à La Havane dimanche dernier où il arrive pour la première fois. Il a exprimé combien il admire le peuple cubain de par sa résistence et sa détermination de bâtir son avenir malgré les difficultés, les défis et l’hostilité du puissant voisin du nord.

Il a ajouté qu’il est un privilège pour Nauru de servir de pont entre Cuba et les états insulaires du Pacifique sud et qu’il souhaite aller de l’avant au profit réciproque et de ses voisins.

Le programme prévoit des entretiens avec des fonctionnaires des ministères de l’éducation, de la santé ainsi que la première session de la Commission mixte intergouvernementale pour la coopération économique qui se tiendra à partir du mardi prochain.

Lors des pourparlers officiels ce lundi, le ministre cubain a réitéré la grande amitié existant entre Cuba et les pays membres de l’Alliance des petits états insulaires ayant des intèrêts et des souhaits communs. M. Pérez Roque a souligné que Cuba soutient le droit des états insulaires du Pacifique au développement et à recevoir un traitement juste et différencié. Par ailleurs Cuba est conscient du risque que courrent lesdits pays à cause du changement climatique. Ils courrent le risque même de disparaître sous les eaux si le niveau de la mer continue d’augmenter.

Dans ce sens le ministre cubain a souligné la nécessité de ce que la communauté internationale et notamment les pays les plus développés, responsables historiques de la sérieuse détérioration environnementale, observent ce qui est adopté dans le protocole de Kyoto et prisent d’engagements majeurs qui puissent sauver la planète d’une catastrophe.

Malgré l’éloigement géographique, l’amitié, le respect, les avis communs, la compréhension si pareille des réalités et des problèmes, nous approchent,- a dit le ministre des relations extérieures de Cuba,- et a remercié la République de Nauru du soutien permanent apporté à Cuba notamment dans la lutte contre l’embargo.

Nauru, premier état insulaire du Pacifique ayant établi des rapports diplomatiques avec Cuba le 7 mai 2002, a été le premier à recevoir de nos médecins,- a remarqué M. Pérez Roque,- et aujourd’hui les liens entre les deux pays sont plus forts, la coopération s’est développée et cette visite contribuera à donner un élan encore plus fort à ces liens.

Dans ce sens le ministre a mentionné le fait de la création à Cuba d’une Faculté de Médecine pour des étudiants des états insulaires du Pacifique et de la présence des professionnels cubains de la santé non seulement à Nauru mais aussi dans d’autres pays de la région.

M. David Adeang quant à lui a remercié de l’accueil chaleureux, de l’hospitalité et du respect à son égard dès l’instant même de son arrivée à La Havane dimanche dernier où il arrive pour la première fois. Il a exprimé combien il admire le peuple cubain de par sa résistence et sa détermination de bâtir son avenir malgré les difficultés, les défis et l’hostilité du puissant voisin du nord.

Il a ajouté qu’il est un privilège pour Nauru de servir de pont entre Cuba et les états insulaires du Pacifique sud et qu’il souhaite aller de l’avant au profit réciproque et de ses voisins.

Le programme prévoit des entretiens avec des fonctionnaires des ministères de l’éducation, de la santé ainsi que la première session de la Commission mixte intergouvernementale pour la coopération économique qui se tiendra à partir du mardi prochain.

JPEG - 35.5 ko

Lors des pourparlers officiels ce lundi, le ministre cubain a réitéré la grande amitié existant entre Cuba et les pays membres de l’Alliance des petits états insulaires ayant des intèrêts et des souhaits communs. M. Pérez Roque a souligné que Cuba soutient le droit des états insulaires du Pacifique au développement et à recevoir un traitement juste et différencié. Par ailleurs Cuba est conscient du risque que courrent lesdits pays à cause du changement climatique. Ils courrent le risque même de disparaître sous les eaux si le niveau de la mer continue d’augmenter.

Dans ce sens le ministre cubain a souligné la nécessité de ce que la communauté internationale et notamment les pays les plus développés, responsables historiques de la sérieuse détérioration environnementale, observent ce qui est adopté dans le protocole de Kyoto et prisent d’engagements majeurs qui puissent sauver la planète d’une catastrophe.

Malgré l’éloigement géographique, l’amitié, le respect, les avis communs, la compréhension si pareille des réalités et des problèmes, nous approchent,- a dit le ministre des relations extérieures de Cuba,- et a remercié la République de Nauru du soutien permanent apporté à Cuba notamment dans la lutte contre l’embargo.

Nauru, premier état insulaire du Pacifique ayant établi des rapports diplomatiques avec Cuba le 7 mai 2002, a été le premier à recevoir de nos médecins,- a remarqué M. Pérez Roque,- et aujourd’hui les liens entre les deux pays sont plus forts, la coopération s’est développée et cette visite contribuera à donner un élan encore plus fort à ces liens.

Dans ce sens le ministre a mentionné le fait de la création à Cuba d’une Faculté de Médecine pour des étudiants des états insulaires du Pacifique et de la présence des professionnels cubains de la santé non seulement à Nauru mais aussi dans d’autres pays de la région.

M. David Adeang quant à lui a remercié de l’accueil chaleureux, de l’hospitalité et du respect à son égard dès l’instant même de son arrivée à La Havane dimanche dernier où il arrive pour la première fois. Il a exprimé combien il admire le peuple cubain de par sa résistence et sa détermination de bâtir son avenir malgré les difficultés, les défis et l’hostilité du puissant voisin du nord.

Il a ajouté qu’il est un privilège pour Nauru de servir de pont entre Cuba et les états insulaires du Pacifique sud et qu’il souhaite aller de l’avant au profit réciproque et de ses voisins.

Le programme prévoit des entretiens avec des fonctionnaires des ministères de l’éducation, de la santé ainsi que la première session de la Commission mixte intergouvernementale pour la coopération économique qui se tiendra à partir du mardi prochain.

Source
Agence Cubaine de Nouvelles
L’Agence Cubaine de Nouvelles (ACN) est une division de l’Agence d’information nationale (AIN) de Cuba fondée le 21 mai 1974.

Agence Cubaine d´Information