Réseau Voltaire

« Friedrich Traugott Wahlen et le ‹plan Wahlen› de 1940–1945 »

+

C’est en 2006 qu’a été montré pour la première fois un film en commémoration de Friedrich Traugott Wahlen et de son « ­plan Wahlen ». Des témoins de cette époque racontent à la génération d’aujourd’hui comment on a pu éviter une famine en Suisse.

pa. Avec ce film documentaire, l’association pour la préservation du souvenir de Friedrich Traugott Wahlen et de son « plan Wahlen » de 1940 à 1945 s’est fixé l’objectif de montrer d’une manière illustrée et informative le rôle du plan Wahlen en tant qu’événement marquant de l’histoire de la Suisse. Ainsi, on rend hommage à Traugott Wahlen, qui a imaginé, initié et dirigé le plus grand projet agricole suisse.

Un aperçu enrichissant pour les petits-enfants

Le nouveau film permet à la génération des plus jeunes un aperçu enrichissant de l’histoire de leurs grands-parents. Pour les ­Suisses de la génération moyenne, le film représente une confirmation et une spécification de ce dont leurs parents et grands-parents leur ont parlé. Pour la génération des personnes âgées, le film représente une reconnaissance tardive de leur engagement dans l’agriculture, dans l’armée à la frontière et, pour les femmes qui étaient souvent seules, de leur travail à la maison avec leurs enfants pendant cette période difficile. Tout cela s’est passé sous l’influence du danger de guerre et du risque de famine suite à la fermeture des frontières. C’est bien de s’en souvenir et de ne plus accepter comme allant de soi l’aisance de la vie actuelle, mais d’y réagir avec gratitude.

Histoire vivante

L’idée directrice de ce film consiste à présenter d’une manière vivante et instructive l’histoire de notre pays et une personnalité suisse extraordinaire. Comment y est-on arrivé ? En interviewant des témoins vivants de ­l’époque et des compagnons de route de Traugott ­Wahlen. Ces expériences vivantes donnent au film le caractère fort d’un document de préservation et d’époque. Les interviews montrent que les paysannes, les paysans et les experts agricoles ont beaucoup à dire. Nous trouvons une autre source sous-estimée dans les idées de Traugott Wahlen, dans ses confessions, ses réflexions et ses souvenirs qui nous sont présentés dans ses œuvres post­humes. Comme conseiller fédéral, il a toujours cherché des réponses étayées aux questions de son temps concernant la Suisse et le reste du monde. Il est surprenant de constater que ses analyses des problèmes et ses ébauches de solutions d’alors n’ont rien perdu de leur actualité, car la plupart des tendances redoutées se sont encore renforcées de nos jours.

Un appui fort

L’appui et l’approbation massive montre que le film atteint ses objectifs : plus de 120 membres de l’association (venant la plupart du secteur de l’agriculture) ont récolté, dans un délai très bref, la somme de 170 000.– frs. par des dons et du sponsoring privé et public. •

Commande du DVD :
Verein zu Wahrung der Erinnerung an Bundesrat Prof. Dr. F. T. Wahlen und den Anbauplan 1940-45
c/o Rudolf Meister, Stockerstrasse l
CH-3532 Mirchel bei Zäziwil
Courriel : [email protected]

Source
Horizons et débats (Suisse)

Une réédition du « plan Wahlen » n’est pas insensée « Retour à la production et aux chaînes de livraison régionales »

ds. Ces derniers temps, on trouve de plus en plus d’informations dans les médias concernant la pénurie de produits alimentaires primaires, tels notamment le lait et le blé. Selon la « Neue Zürcher Zeitung » du 28 septembre nous vivons « une pénurie globale concernant l’offre des matières premières agricoles » liée au « coût élevé des matières premières sur le marché mondial ». Ces deux aspects sont le résultat de « développements mondiaux », notamment de la « demande et du pouvoir d’achat croissants en Asie ». A cela s’ajoutent « des pertes de récoltes, et le remplacement de la production de produits alimentaires au profit de la production d’agro-carburants ».
David Bosshart, CEO de l’Institut Gottlieb-Duttweiler, parle de « changement à long terme ». Selon la « Neue Zürcher Zeitung », Bosshart propose comme solution, « le contraire de la mondialisation, c’est-à-dire en quelque sorte un retour à la production et aux chaînes de livraison régionales », et il ajoute « qu’un nouvel essor pour le protectionnisme ou même un renouveau du type « plan Wahlen » ne sont en rien des scénarios insensés au vu de ces développements. »

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.