La « maladie de la langue bleue » se rapproche : la Suisse tout entière est sous surveillance

Les foyers de langue bleue se rapprochent de la Suisse par le Bade-Wurtemberg et par l’Est de la France : l’arrivée de la maladie en Suisse semble être inéluctable. En accord avec les vétérinaires cantonaux, l’Office vétérinaire fédéral a étendu la zone de surveillance à toute la Suisse. Le programme de surveillance déjà en place au niveau national est renforcé. Transmise par un moucheron aux ruminants, la langue bleue est inoffensive pour l’homme.
Jusqu’à présent, seul le canton de Schaffhouse était inclus dans la zone de surveillance. Avec l’avancée de la maladie vers la Suisse, et au vu de l’exiguïté de notre territoire, c’est désormais toute la Suisse qui est placée en zone de surveillance. Cette mesure est valable dès demain mercredi.
Le but des zones de surveillance est la détection précoce de la maladie. Le programme de surveillance mis en place depuis plusieurs mois s’appuie sur plus de 160 exploitations sentinelles de bovins. Ce programme va être renforcé au niveau entomologique : des pièges à moucherons supplémentaires seront placés dans toute la Suisse. Avec l’entrée de la Suisse en zone de surveillance, tous les animaux concernés par la langue bleue devront désormais être testés avant de pouvoir être exportés.
Les mouvements d’animaux ne sont pas limités à l’intérieur du territoire national. Si par contre, un cas de langue bleue était diagnostiqué en Suisse, une zone de 20 km serait délimitée autour du foyer avec des restrictions sur les mouvements d’animaux de l’intérieur vers l’extérieur de la zone.
Avec l’approche des foyers vers la Suisse, le niveau d’alerte est maximum et la vigilance est de mise : tout symptôme suspect de la maladie doit être immédiatement signalé au vétérinaire cantonal.
La langue bleue est une maladie virale qui touche les ruminants. Elle est transmise par un petit moucheron du genre des Culicoïdes. Le virus qui sévit actuellement au Nord de l’Europe provoque des symptômes chez les bovins comme chez les moutons et les chèvres. Les symptômes clés sont l’hypersalivation, les boîteries, les œdèmes à la tête et des lésions de la région buccale et des onglons.
L’OVF a produit un DVD « Attention langue bleue ! » qui présente les symptômes de la maladie. Il peut être commandé gratuitement à l’OVF ou téléchargé sur le site www.bluetongue.ch où de plus amples informations sur la langue bleue sont disponibles. •

Renseignements : Cathy Maret, Office vétérinaire
fédéral, Communication, 031 324 04 42
Editeur : Office vétérinaire fédéral
Internet : www.bvet.admin.ch du 9/10/07