Réseau Voltaire

Noam Chomsky révise sa position sur les attentats du 11 septembre

| Washington D. C. (États-Unis)
+

Noam Chomsky, qui avait jusqu’à présent critiqué toute forme de contestation de la version bushienne des attentats du 11 septembre 2001 en les qualifiant de « thèses conspirationnistes », est aujourd’hui gagné lui aussi par le doute.

Figure emblèmatique du combat anti-impérialiste, Noam Chomsky s’est associé à la démarche des « veuves du 11 septembre » pour la déclassification immédiate de documents antérieurs aux attentats et de parties censurées de rapports officiels.

Dans l’état actuel de sa réflexion, Noam Chomsky estime désormais que la contestation de la version bushienne est légitime, sans pour autant adhérer à une autre interprétation des événements.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.