Réseau Voltaire
26 novembre 1902

Patronat de droit divin

+

En 1902, dans les mines de charbon de Pennsylvanie, les conditions de travail sont particulièrement dures : bas salaires, insécurité et interdiction de s’organiser. Quand éclate la grève, le public sympathise avec les mineurs. La grève s’éternise pendant près d’un an, forçant la fermeture d’écoles et de bâtiments publics non chauffés. Mais le magnat George F. Baer, représentant du patronat minier, ne veut rien entendre. Pour lui et ses pairs, s’opposer à leur pouvoir, c’est s’opposer à Dieu. Le 26 novembre, Baer publie un article expliquant que « les droits et intérêts du travailleurs doivent être placés entre les mains non pas d’agitateurs ouvriers, mais entre celles d’homme chrétiens, à qui Dieu, dans son immense sagesse, a confié la gestion de la propriété privée de ce pays. S’opposer à eux, les vilipender, c’est s’opposer à Dieu, c’est être l’ennemi de Dieu ». Baer est applaudi par les industriels à travers le monde, tandis que les syndicats mobilisent. En mars 1903, sur pression du gouvernement Roosevelt, un accord est finalement conclu, obtenant une hausse de salaire, une meilleure sécurité... mais toujours pas la levée de l’interdiction syndicale.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.