Dans le rapport présenté par des groupes de la société civile arabe au sommet du G8 de New York eu début de l’année, trois impératifs ont été identifiés, mais aucun des dirigeants de cette organisation n’a réagi à ces propositions. Il faut s’attendre à une réaction identique au sommet entre les dirigeants du G8 et ceux du Moyen-Orient, à Rabat, pour traiter de la réforme des régimes de la région. Pourtant, ces impératifs restent des questions prioritaires.
- L’impératif de liberté : il se concentre sur la libération des prisonniers d’opinion et de conscience et le soutien à leur famille pendant leur incarcération et leur réhabilitation. Une liste de ces prisonniers a été réalisée et un manifeste pour la liberté d’expression et la liberté de la presse a été rédigé. Peu de prisonniers ont depuis été libérés et davantage ont même été emprisonnés ou menacés physiquement. En Syrie, des prisonniers d’opinion ont été libérés, mais ils continuent à subir des pressions.
- L’impératif démocratique : depuis la réunion de New York, les présidents tunisiens et libanais ont vu leur mandat prolongés. Dans ce dernier cas toutefois, le Conseil de sécurité de l’ONU a marqué sa désapprobation. Il faut s’appuyer sur ce précédent pour prendre des mesures comme la création d’un observatoire des élections qui pourra être déployé en Palestine et en Irak, en janvier 2005.
- L’impératif de justice. Il faut mettre en place des mécanismes permettant de juger les responsables régionaux coupables de graves violation des Droits de l’homme (Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi, Ariel Sharon, les dirigeants soudanais…). Aujourd’hui, nous devons nous assurer que le procès de Saddam Hussein ne sera pas une justice des vainqueurs. Dans le cas de Kadhafi, on a vu un retour de la pratique médiévale de « l’argent du sang ». Dans le cas de Sharon, les États-Unis ont miné son procès en Belgique l’année dernière, portant un coup à la paix dans la région. Pour le Soudan, nous demandons, avec Human Right Watch et Amnesty International, une inculpation des responsables de massacres.

Source
Daily Star (Liban)

« Three proposals for the Rabat meeting », par Isam Khafaji, Abdelaziz Khamis, Chibli Mallat, Nehad Nahhas et Muhammad Rumaihi, Daily Star, 9 décembre 2004.