Mesdames et Messieurs les députés,

J’apprends avec consternation et colère qu’un texte demandant la « revalorisation » des relations de l’Union européenne avec Israël sera soumis au vote des parlementaires européens ce jeudi 4 décembre 2008, suite à la réunion du 5 novembre à Bruxelles de la Commission des Affaires étrangères et de Sécurité du Parlement Européen.

Au cours de cette réunion, la Commission a avalisé une proposition de la Commission Européenne et du Conseil quant à la participation d’Israël à des accords communautaires européens. Ce nouveau protocole de coopération offre à Israël un accès illimité aux programmes de recherches scientifiques, académiques et techniques. Il offre un statut de quasi membre de l’Union Européenne à un État qui viole, depuis des décennies et en toute impunité, toutes les conventions relatives au Droit international, et ne respecte même pas les décisions de la Cour Internationale de Justice de La Haye, qui, le 9 juillet 2005, a jugé illégale la construction du mur israélien dans les territoires palestiniens occupés et a demandé son démantèlement.

Non seulement j’attends que vous me représentiez en pesant de tout votre poids pour empêcher que cette manœuvre israélienne réussisse, mais de plus, je vous demande de dénoncer l’Accord d’Association avec l’Union Européenne dont bénéficie Israël de façon indue, aussi longtemps que cet État ne respectera aucune des lois internationales et poursuivra sa politique d’apartheid et de nettoyage ethnique du peuple palestinien.

Recevez l’expression de mes sentiments très distingués,

titre documents joints


Recommandation de la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen sur l’Accord d’association UE-Israël


(PDF - 132.2 ko)

Proposition du Conseil européen relative à l’Accord d’association UE-Israël


(PDF - 77.8 ko)