Réseau Voltaire

Le gouverneur Perry envisage la sécession du Texas

+

Rick Perry, le sémillant gouverneur du Texas, mène campagne depuis le début du mois d’avril pour le renforcement des pouvoirs des États face à l’hypertrophie du gouvernement fédéral. « Je pense que notre gouvernement fédéral est devenu oppressant par sa taille, par son intrusion dans la vie privée de nos citoyens et par ses interférences dans les affaires de notre État. C’est pourquoi je dois aujourd’hui exprimer mon appui inébranlable aux efforts conduits dans tout le pays pour réaffirmer les droits des États tels que stipulé par le 10e amendement à la Constitution des États-Unis. je crois que revenir à l’esprit et à la lettre de la Constitution des États-Unis et à son essentiel 10e amendement libérera notre État des régulations excessives, et en définitive renforcera notre Union », a-t-il déclaré [1]

Par ailleurs, 800 meetings de protestation contre les prélèvements fiscaux imposés par le président Barack Obama pour renflouer des banques, des compagnies d’assurance et des transnationales de l’automobile se sont déroulés du 23 février au 15 avril (date limite de déclaration des revenus) dans de nombreux États. Sous le vocable « 2009 Tea Party » (par référence à la manifestation qui déclencha à Boston la guerre d’indépendance), ces rassemblements ont été l’occasion d’exprimer une profonde défiance face à Washington et, parfois, de ressusciter les drapeaux confédérés.

Le gouverneur Rick Perry n’a pas manqué d’assister à la « 2009 Tea Party » du Texas. À cette occasion, il a déclaré à la presse : « Le Texas est un lieu unique. Quand nous sommes entrés dans l’Union, en 1845, une des conditions posées était que nous pourrions partir si nous le décidions… J’espère que l’Amérique en général et Washington en particulier en sont conscients. Nous avons une grande Union. Il n’y a absolument aucune raison de la dissoudre. Mais si Washington continue à emmerder les Américains, qui sait ce que cela provoquera ». [2]

Cette déclaration a fait l’effet d’une bombe, d’autant que tout au long du discours du gouverneur le public avait scandé « Sécession » sans que l’orateur ne s’en émeuve. Les élus démocrates ont exigé que le gouverneur Perry clarifie sa position dans un contexte tendu : des milices sécessionnistes se sont récemment réunies autour de l’acteur Chuck Norris. [3]

Rick Perry a succédé à George W. Bush comme gouverneur du Texas. Il est connu pour ses positions outrancières en faveur du christianisme, de la peine de mort, du port des armes, pour la pénalisation de l’avortement et de l’homosexualité. À l’occasion de sa seconde investiture, en 2007, il avait organisé un dîner de gala au cours duquel son ami le rocker Ted Nugent arborait un drapeau confédéré sur scène au milieu d’un décor de cranes d’indiens. Personnalité extrêmement populaire au Texas, Perry est aussi influent sur la scène internationale comme le montre sa participation au Groupe de Bilderberg. Il devrait briguer un troisième mandat consécutif en 2010 et devrait l’emporter haut la main si le candidat sécessionniste Larry Kilgore se retire.

[1] « I believe that our federal government has become oppressive in its size, its intrusion into the lives of our citizens, and its interference with the affairs of our state, That is why I am here today to express my unwavering support for efforts all across our country to reaffirm the states’ rights affirmed by the Tenth Amendment to the U.S. Constitution. I believe that returning to the letter and spirit of the U.S. Constitution and its essential 10th Amendment will free our state from undue regulations, and ultimately strengthen our Union ».

[2] « Texas is a unique place. When we came into the union in 1845, one of the issues was that we would be able to leave if we decided to do that...My hope is that America and Washington in particular pays attention. We’ve got a great union. There’s absolutely no reason to dissolve it. But if Washington continues to thumb their nose at the American people, who knows what may come of that ».

[3] « Chuck Norris organise la première réunion de milices pour la sécession du Texas », Réseau Voltaire, 14 mars 2009.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.