Réseau Voltaire
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre

6/41 : Raymond McGovern

+

Sept vétérans de la CIA ont émis des critiques sévères sur le compte rendu officiel du 11/9 et ont demandé une nouvelle enquête. « Je pense qu’en termes simples, il y a eu une dissimulation. Le rapport sur le 11/9 est une farce », [1] a dit Raymond McGovern, qui travailla durant 27 ans à la CIA, et a présidé les « National Intelligence Estimates » (évaluation des renseignements nationaux) dans les années 1970. « Il y a un tas de questions sans réponses. Et la raison pour laquelle elles sont sans réponse est que cette administration [Bush] ne répondra pas aux questions. » McGovern, qui est aussi le fondateur de VIPS (Veteran Intelligence Professionals for Sanity – Anciens professionnels du renseignement pour la raison), est l’un des nombreux signataires de la pétition pour la réouverture de l’enquête sur le 11/9 [2]

JPEG - 15.2 ko

Durant sa carrière de 27 ans à la CIA, McGovern a présenté personnellement des synthèses quotidiennes de renseignement aux présidents Ronald Reagan et George H.W. Bush, à leurs vice-présidents, aux secrétaires d’État, aux chefs d’état-major militaire et à beaucoup d’autres hauts fonctionnaires du gouvernement. À sa retraite en 1990, McGovern a été récompensé par la médaille de la CIA et a reçu du président en fonction, George H.W. Bush, une lettre de félicitations. Toutefois, McGovern a renvoyé la médaille [3] en 2006 en signe de protestation contre le soutien et l’emploi de la torture par l’administration de George W. Bush [4].

Dans un article de présentation du livre 9/11 and American Empire : Intellectuals Speak Out [5], McGovern a écrit : « Il est évident depuis longtemps que l’administration Bush-Cheney a exploité de manière cynique les attentats du 11/9 pour promouvoir ses visées impériales. Mais cet ouvrage-là nous confronte à des preuves menant à une conclusion bien plus inquiétante : que les attentats du 11/9 furent eux-mêmes organisés par cette administration précisément pour être exploités de la sorte. Si cela est vrai, ce n’est pas seulement, comme le montre la note de service de ’Downing Street’, que le motif proclamé pour attaquer l’Iran était un mensonge. C’est aussi que toute la ’guerre contre la terreur’ est basée sur une tromperie. Ce livre confronte donc le peuple américain – en fait le peuple du monde entier – à un problème de toute première urgence et importance. Je recommande vivement ce livre, qui ne peut en aucun cas être rejeté comme une expression des délires de théoriciens du complot paranoïaques. »

M. McGovern n’est pas le seul à traiter le rapport de la Commission du 11/9 de « farce ». William Christison, ancien directeur des Analyses régionales et politiques de la CIA, a lui aussi traité le rapport de la même manière. McGovern n’est pas non plus seul à dire que c’est une dissimulation. Melvin Goodmann, ancien chef de division au Bureau de la CIA pour les Affaires soviétiques, l’a également appelé une « opération de couverture ».

Traduction
ReOpen911.info

Portrait suivant : (7/41) William Christison
Liste des 41 personnalités

[1] Voir l’enregistrement d’une séance de questions réponses avec Raymond McGovern et Scott Ritter, 22 juillet 2006.

[2] « 100 personnalités contestent la version officielle du 11-Septembre », Réseau Voltaire, 26 octobre 2004.

[3] « I Do Not Wish to be Associated with Torture », par Ray McGovern, Antiwar.com, 3 mars 2006.

[4] Sur ce sujet, on lira également « Torture : un moment de vérité pour McCain... et pour nous tous », par Ray McGovern, Réseau Voltaire, 16 décembre 2005.

[5] Article publié dans la seconde édition. 9/11 and American Empire : Intellectuals Speak Out, sous la direction de David Ray Griffin et Peter Dale Scott. Arris Books (2007), 288 pp.

 
1/41 : Terrell E. Arnold
1/41 : Terrell E. Arnold
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
2/41 : Angelo Codevilla
2/41 : Angelo Codevilla
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
3/41 : Edward Peck
3/41 : Edward Peck
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.