JPEG - 10.7 ko

William Christison, employé pendant 29 années par la CIA, ancien officier des renseignements nationaux (HIO) et ancien directeur à la CIA du Bureau des analyses régionales et politiques, décrit le Rapport de la Commission sur le 11/9 comme une « blague » et présente une critique encore plus directe. Lors d’une interview pour « Electric Politics » de George Kenny diffusée sur l’Internet, Christison a dit : « Nous avons vraiment besoin d’une enquête complètement nouvelle de très haut niveau et véritablement indépendante sur les événements du 11/9. Je crois que vous devez pratiquement considérer le rapport de la Commission comme une blague et absolument pas comme une analyse sérieuse. » [1]

William Christison est un membre du Scientific Panel Investigating Nine-Eleven [la Commission scientifique pour l’enquête sur le 11/9], une organisation qui déclare : « Nous avons découvert des bases scientifiques solides nous permettant de remettre en question l’interprétation des événements du 11/9/2001 faite par le cabinet du Président des États-Unis d’Amérique et propagée par la suite par les principaux médias des nations occidentales. » [2]

Dans son soutien au livre de David Ray Griffin, 9/11 La Faillite des médias, Christison a écrit : « un puissant faisceau de preuves qui démontrent que la version officielle du gouvernement états-unien sur ce qui s’est passé le 11 Septembre est presque certainement un monstrueux tissu de mensonges.15 Et dans un essai en ligne, à la fin de 2006, il écrivait : « J’en suis venu à croire que des portions importantes des théories [alternatives] sur le 11/9 sont vraies et que par conséquent des parties importantes de "l’histoire officielle" relatées par le gouvernement américain et la Commission du 11/9 sont fausses. Je pense désormais que nous disposons de preuves convaincantes que les événements de septembre ne se sont pas déroulés comme l’administration Bush et la Commission sur le 11/9 voudraient nous le faire croire. (...) Un avion de ligne n’a très probablement pas percuté le Pentagone. (...) Les tours nord et sud du World Trade Center ne se sont très probablement pas effondrées au sol parce qu’un avion détourné les a percutées. » [3]

Avant sa retraite de la CIA en 1979, Christison était employé comme directeur du bureau de la CIA pour l’analyse politique et régionale et supervisait 200 analystes dont la tâche consistait à rassembler les renseignements et fournir des analyses de toutes les régions et pays du monde. Auparavant, il était employé dans la communauté du renseignement comme l’un des rares officiers du NIO (National Intelligence Officers). Les employés du NIO sont responsables des efforts de la communauté du renseignement sur des points particuliers de la sécurité nationale et sont les principaux conseillers du directeur de la CIA.

Traduction
ReOpen911.info

Documents joints


(TIFF - 84.5 ko)

Portrait suivant : (8/41) Melvin Goodman
Liste des 41 personnalités