Réseau Voltaire
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre

11-12/41 : David MacMichael et Lynne Larkin

+

Le 14 septembre 2004, un groupe de 25 anciens des services de renseignements militaires et du maintien de l’ordre ont envoyé une lettre commune au Congrès pour exprimer leurs préoccupations au sujet de « graves carences », d’« omissions » et de « défauts majeurs » dans le Rapport de la Commission du 11/9 et pour offrir leurs services pour une nouvelle enquête. Il semble que leur lettre ait été totalement ignorée. Parmi les signataires se trouvaient 4 vétérans de la CIA : Raymond McGovern et Melvin Goodman et David MacMichael ainsi que Lynne Larkin.

JPEG - 14.8 ko

David MacMichael, PhD, est ancien officier supérieur d’évaluation avec responsabilité spéciale pour les Affaires de l’hémisphère occidental au Conseil national du renseignement de la CIA. Avant de faire partie de la CIA, il a servi pendant 10 ans comme officier dans le corps des Marines et 4 années en tant que conseiller anti- émeute du gouvernement.

Lynne Larkin est ancien officier des opérations de la CIA. A servi dans plusieurs postes de la CIA à l’étranger avant d’être assignée au centre du contre-espionnage de la CIA. Là, elle codirigeait une équipe d’intervention de plusieurs agences, qui, entre autres fonctions, donnaient des directives aux autres agences fédérales pour coordonner les efforts des renseignements entre les différentes agences de renseignements et de maintien de l’ordre. David MacMichael

Leur lettre indiquait : « Nous, soussignés, souhaitons porter à l’attention du Congrès et du peuple américain ce que nous pensons être de sérieux défauts dans le rapport et ses recommandations. … »

« L’omission est une des failles majeures du Rapport de la Commission du 11/9. Nous sommes au courant de questions importantes et de cas qui ont été dûment rapportés à la Commission par ceux d’entre nous qui en avaient une connaissance directe, mais qui d’une manière ou d’autre ont échappé à l’attention. … »

« L’omission de telles questions importantes et pertinentes et d’informations rend en soi le rapport imparfait, et fait peser le doute sur bon nombre de ses recommandations. … »

« La Commission, avec son rapport incomplet des "faits et circonstances", son refus volontaire de demander des comptes, son indifférence à la connaissance, à l’expertise et à l’expérience de ceux qui travaillent effectivement sur le terrain, a maintenant entrepris de faire pression sur notre Congrès et notre nation pour mettre hâtivement en place toutes ses recommandations. … »

« Nous, les soussignés, qui avons travaillé dans diverses agences gouvernementales (FBI, CIA, FAA, DIA, Douanes) en charge de la sécurité nationale et de la sécurité publique, sollicitons le[s membres du] Congrès pour qu’il[s] prenne[nt] en compte les voix de ceux ayant une connaissance et une expertise de première main des importants problèmes présents. Nous nous tenons à disposition pour participer ». [1]

Traduction
ReOpen911.info

Portrait suivant : (13/41) Edward J. Costello, Jr
Liste des 41 personnalités

[1] « Les experts de la sécurité nationale demandent à être entendus », Réseau Voltaire, 14 septembre 2004.

 
1/41 : Terrell E. Arnold
1/41 : Terrell E. Arnold
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
2/41 : Angelo Codevilla
2/41 : Angelo Codevilla
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
3/41 : Edward Peck
3/41 : Edward Peck
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.