JPEG - 13.3 ko

Le général de division Albert Stubblebine (armée de terre, à la retraite) est l’ancien chef du commandement des services de renseignement et de sécurité (INSCOM) au sein de l’US Army. Spécialiste de l’interprétation des images aériennes et satellitaires et directeur de l’Imagery Interpretation for Scientific and Technical Intelligence. C’est un critique virulent du Rapport de la Commission du 11/9. Dans un documentaire vidéo de 2006, A Nation Under Siege [Une Nation assiégée], il dit : « Une de mes responsabilités dans l’armée était l’interprétation d’images pour le renseignement scientifique et techno-logique durant la Guerre froide… J’ai mesuré des équipements militaires soviétiques d’après des photographies aériennes [des services de renseignement]. C’était mon boulot pendant 30 ans. Je regarde le trou dans le Pentagone et je regarde la taille de l’avion supposé avoir heurté le Pentagone. Et je dis : "L’avion ne colle pas avec ce trou". Alors, qu’est-ce qui a percuté le Pentagone ? Qu’est-ce que c’est ? Où est-ce ? Que s’est-il passé ? » [1]. Cette déclaration est également visible dans le documentaire italien Zéro.

JPEG - 26.4 ko

Au cours de ses 32 années de carrière dans l’armée, le général Albert Stubblebine a aussi dirigé le centre de recherche électronique et de développement de l’armée et l’école de formation au renseignement et le siège des renseignements de l’armée. Le général Stubblebine est l’un des membres du Hall of Fame (« Temple de la renommée ») du renseignement militaire. [2]

Traduction
ReOpen911.info

Portrait suivant : (30/41) Morton Goulder
Liste des 41 personnalités

[1] Documentaire video One Nation Under Siege. Cette déclaration peut être vue comme extrait.

[2] Military Intelligence Hall of Fame sur Wikipedia.