Réseau Voltaire

Hamid Karzai, invente la présidence démocratique à vie

+

Le président afghan, Hamid Kazai, s’est arrogé le pouvoir par décret de nommer désormais tous les membres de la Commission électorale.

En août 2009, les partisans d’Hamid Karzai avaient truqué le premier tour de l’élection présidentielle pour lui assurer la victoire face à son concurrent, Abdullah Abdullah. La Commission électorale ayant constaté que la fraude atteignait au moins un tiers des suffrages avait annulé le résultat et convoqué un second scrutin.

Cependant les partisans d’Hamid Karzai avaient alors exercé de telles pressions qu’Abdullah Abdullah avait renoncé à maintenir sa candidature et qu’Hamid Karzai avait été déclaré vainqueur par défaut.

Cette mésaventure devrait donc être évitée la prochaine fois et le président Karzai peut être sûr de sa réélection quel que soit la volonté des Afghans.

Double national états-unien et afghan, Hamid Karzai a été installé au pouvoir à Kaboul par la Coalition anglo-saxonne, afin de « rétablir la démocratie » (sic). Il a fait de son pays le principal narco-Etat dans le monde.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.