JPEG - 18.9 ko

La construction de la centrale nucléaire de Bouchehr en Iran, réalisée avec l’assistance de la Russie, approche de la fin. Les 20-22 août aura lieu le chargement du combustible dans la partie réacteur de la centrale. Cela signifie, que l’édification et les essais de tous les systèmes de la centrale sont déjà faits. Cela lancera physiquement la centrale de Bouchehr, suivi de son lancement énergétique et de sa mise en exploitation.

Le projet de la centrale de Bouchehr est unique sur le plan de la stricte garantie du respect de régime de non-prolifération nucléaire. Au cours de toute la période de l’exploitation de la centrale, son combustible sera fourni par la Russie aux conditions de son rapatriement ultérieur. Cela dit, tout le processus de l’exploitation de la centrale, des livraisons et du rapatriement du combustible sera pleinement contrôlé par l’AIEA. Cela exclut la possibilité de toute manipulation avec le combustible nucléaire usagé.

D’après plusieurs évaluations, y compris celle de l’AIEA, le projet de la centrale de Bouchehr est un exemple probant, combien l’Iran pourrait gagner à la coopération avec la communauté internationale, s’il faisait des pas concrets pour persuader du caractère uniquement pacifique de son programme nucléaire.