La presse iranienne affirme, peut-être dans le but de démoraliser les troupes de l’Empire qu’on dit sur le point d’attaquer l’Iran, que les Forces spéciales US ont instruction d’éliminer les GI’s mutins. Citant des sources provenant des services de renseignement iraniens, qui sont très présents en Irak, l’agence MNA indique que plus de 300 soldats, souffrant de troubles psychologiques et protestant contre le massacre de civils, auraient été abattus depuis l’invasion de mars 2003 par une équipe spéciale du Pentagone. Les corps ont été remis à leur famille, en les présentant comme tombés au champ d’honneur. Le dispensaire médical de l’U.S. Army avait annoncé il y a quatre mois que plus de 6 000 soldats stationnés en Irak présentaient des signes de troubles mentaux sérieux. Les rapports révélaient également que certains de ces soldats avaient tendance à tuer des civils irakiens innocents sans raison particulière, simplement pour soulager leur souffrance mentale ; un phénomène qui fut largement documenté lors de l’occupation du Viêt-Nam par l’armée états-unienne.