JPEG - 9.2 ko

Alors qu’il n’est pas dans ses attribution de fournir des études « à chaud », le Service de Recherche du Congrès US a distribué aux parlementaires un récapitulatif des relations égypto-US dès le 28 janvier, soit dès le début des manifestations dans le pays du Nil.

Il apparait que Washington verse annuellement
- 250 millions USD d’aide économique.
- 1 300 millions USD d’aide militaire.
- 2 millions USD pour préparer l’alternance politique.
auxquels s’ajoutent les budgets des opérations secrètes.

En réalité l’essentiel de cette aide n’est pas destinée au Peuple égyptien, mais à donner au régime du général Moubarak les moyens de fermer la frontière avec les Territoires palestiniens pour bloquer Gaza. Cette aide à l’Egypte est en définitive une aide à la politique israélienne.

On notera aussi que le Service de Recherche du Congrès analyse les derniers amendements constitutionnels comme préparant la transition entre Moubarak père et fils. Grâce à un système parfaitement verrouillé, il était prévu que Gamal serait élu président et administrerait le pays sous la régence de facto du général Omar Souleiman.

===

Egypt : Background and U.S. Relations, par Jeremy M. Sharp, Congressional Research Service, 28 janvier 2011 (360 Ko, 29 p.).