JPEG - 26.6 ko

Résolution 65/265 de l’Assemblée générale

L’Assemblée générale,

Rappelant sa résolution 60/251, du 25 mars 2006, en particulier le paragraphe 8, qui l’autorise à suspendre le droit de siéger au Conseil des droits de l’homme d’un membre de celui-ci qui aurait commis des violations flagrantes et systématiques des droits de l’homme,

Prenant acte de la résolution S-15/1 du Conseil des droits de l’homme, en date du 25 février 2011,

Accueillant avec satisfaction la déclaration publiée le 22 février 2011 par la Ligue des États arabes et le communiqué publié le 23 février 2011 par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine,

Se déclarant profondément préoccupée par la situation qui règne dans la Jamahiriya arabe libyenne sur le plan des droits de l’homme,

1. Décide de suspendre le droit de siéger au Conseil des droits de l’homme de la Jamahiriya arabe libyenne ;

2. Décide de faire le point de la question en temps utile.

A/65/L.60