JPEG - 17.9 ko

A l’issue de la prière de l’Angélus, S.S. le pape Benoît XVI a lu la déclaration suivante en italien :

Face aux nouvelles, toujours plus dramatiques, qui proviennent de la Libye, je suis de plus en plus inquiet pour la sécurité de la population civile et mon appréhension grandit pour le développement de la situation, marquée aujourd’hui par l’utilisation des armes. En ces moments de grande tension, il est urgent de recourir à tous les moyens dont dispose l’action diplomatique et de soutenir aussi le plus petit signal d’ouverture et de volonté de réconciliation entre tous les pays impliqués dans la recherche de solutions pacifiques et durables.

Dans cette perspective, alors que j’élève au Seigneur ma prière pour un retour à la paix en Libye et dans toute la région nord africaine, j’adresse un appel aux organismes internationaux et à tous ceux qui ont des responsabilités politiques et militaires, pour la mise en route d’un dialogue qui suspende l’utilisation des armes.

Ma pensée va enfin aux autorités et aux citoyens du Moyen-Orient où des épisodes de violence ont eu lieu ces derniers jours, pour que là aussi la voie du dialogue et de la réconciliation soit privilégiée dans la recherche d’une coexistence juste et fraternelle.