En 1856, aux États-Unis le Kansas a voté l’interdiction totale de l’esclavage. L’État, situé sur la frontière intérieure du pays, est régulièrement la cible de raids armés par les « Border Ruffians », milices esclavagistes qui attaquent les campements d’esclaves fugitifs et les fermes des Noirs libres. La bourgade de Lawrence, qui compte de nombreux esclaves libérés, est menacée par une colonne de « Ruffians » en mai 1856. John Brown, leader anti-esclavagiste, lui-même ancien esclave marron, et ses quatre fils lèvent une milice populaire pour défendre la ville, mais ils échouent et doivent assister au sac de Lawrence par les « Ruffians ». Pour se venger, Brown part à la poursuite des « Ruffians » et, le 24 mai 1856, les coince dans une embuscade à Pottawatomie, tuant 8 d’entre eux. En riposte ceux-ci, soutenus par les grands propriétaires terriens, lancent des raids contre les fermes des esclaves libérés, tuant deux des fils de John Brown. Pendant trois ans la guerilla anti-esclavagiste de l’armée populaire de Brown tiendra en échec les miliciens esclavagistes. En 1859, lors d’un raid sur l’arsenal de Harper’s Ferry en Virginie, Brown sera capturé, torturé et exécuté en public.