• Les journaux français se référent de plus en plus souvent à un expert syrien vivant à Paris : Salam Kawakibi. Il est présenté comme chercheur, à l’Arab Reform Initiative, ce qui évite de signaler qu’il y est l’adjoint de Bassma Kodmani, la porte-parole du Conseil national syrien.

• Il semble que tous les reportages sur l’Armée libre syrienne réalisés depuis un mois l’aient été dans le même village, censé être en territoire syrien à la frontière turque. Les correspondants de presse qui s’y sont rendus sont tous passés par un bureau du gouvernement turc faisant office de tour operator.

•Selon le Daily Star de Beyrouth, le chef d’état-major de l’armée libanaise, le général Jean Kahwagi, a déclaré que nombre de prétendus réfugiés syriens qui se sont regroupés dans le bourg libanais d’Arsal, sont en réalité des combattants d’Al-Qaida. Le général Kahwagi a demandé l’aval du Conseil des ministres libanais pour intervenir avant que le pays ne se retrouve dans une position comparable à celle de Nahr-el Bared (où l’armée perdit 163 hommes en 2007).

titre documents joints


(PDF - 4.3 Mo)