• La presse internationale fait l’impasse sur l’enlèvement de cinq ingénieurs iraniens à Homs. Cette action fait suite au sabotage du pipe-line approvisionnant la centrale électrique et au retrait de Petro-Canada. L’objectif est de priver Homs d’énergie.

Jane’s Defence Weekly note que même avec les 20 000 hommes qu’on lui prête, l’Armées syrienne libre n’a aucune chance de l’emporter. En effet, elle ne bénéficie d’aucune défection significative, en terme d’unités de combat ou de généraux. Elle est destinée à servir de couverture pour une opération internationale.

• Le Jerusalem Post est le premier quotidien à évoquer la lettre ouverte au président Obama de 55 membres de la Foreign Policy Initiative (lire pp. 45-46), la nouvelle association des faucons US, qui se situe résolument dans le prolongement du Projet for A New American Century.
La lettre a été écrite en collaboration avec la Foundation for the Defense of Democracies, qui est une émanation du gouvernement israélien.
Les signataires pressent le président des Etats-Unis de renforcer les sanctions, de nouer des contacts officiels avec l’opposition civile et militaire, et de confier à la Turquie la création d’une zone neutre en territoire syrien.

• Dans Le Point, Edward Luttwak, historien officiel de l’armée israélienne, présente les troubles en Syrie comme un moyen de casser l’influence iranienne en attisant la fitna.

titre documents joints


(PDF - 6.6 Mo)