El Pais donne longuement la parole à l’historien britannique Simon Sebag Montefiore qui valide doctement tous les slogans anti-syriens. Il n’est pas précisé que cet historien n’a jamais travaillé sur la Syrie, mais uniquement sur la Russie et qu’il défend en toutes circonstances des points de vue anti-soviétiques et sionistes.

• Dans Today’s Zaman, l’ex-ambassadeur syrien en Suède, Mohammad Bassam Imadi, annonce l’union des mouvements de protestation civils au sein de l’Alliance nationale (Al Leqaa) et l’ouverture d’un bureau du Conseil national syrien à Istanbul et la possible installation de son siège à Paris.

• Egalement dans Today’s Zaman, l’éditorialiste Ömer Taspinar s’inquiète de la polémique entre MM. Sarkozy et Erdogan (à propos du génocide arménien) qui éloigne la Turquie de sa mission en Irak et en Syrie.

• Enfin, depuis Beyrouth, la reporter du Los Angeles Times Alexandra Zavis relaye des accusations selon lesquelles des membres des forces de sécurité déguisés en médecins seraient venus dans les hôpitaux torturer et exécuter des manifestants blessés. Cependant, elle ne donne aucun nom de victime, ni d’hôpital, de sorte qu’il est impossible de vérifier ses imputations.

Documents joints


(PDF - 3.5 Mo)