En tant que publicitaire ayant dirigé un réseau d’agence de publicité au Moyen-Orient pendant plusieurs années et qui continue de voyager régulièrement dans la région, je suis toujours frappé par la maladresse avec laquelle les États-Unis tentent de conquérir l’opinion arabe depuis le 11 septembre 2001. Récemment, le rapport Charney, commandé par Le Council on Foreign Relations, a préconisé de faire une campagne publicitaire coûtant une dizaine de millions de dollars pour lutter contre l’antiaméricanisme dans le monde arabe. Ce n’est pourtant absolument pas ce dont cette région a besoin.
J’ai moi même pu observer le scepticisme qu’a provoqué la nomination de Karen Hughes comme responsable de la diplomatie publique. Il est temps de passer aux actes et d’en finir avec les discours. C’est toute la population arabe qui désormais considère que les États-Unis sont des hypocrites. Dans ces conditions, toute campagne publicitaire n’apparaîtra que comme un nouveau moyen de cacher la vérité. L’argent de cette campagne serait bien mieux utilisé pour constituer des programmes utiles à la société arabe. Des programmes universitaires d’échange d’étudiant seraient bien plus intéressants pour une région dont 65% de la population à moins de 25 ans. Comme l’a dit Keith Reinhard, président de Business for Diplomatic Action, les échanges universitaires sont un moyen de casser les filières de recrutement de Ben Laden.
Le monde des affaires américains continue de fasciner les jeunes Arabes, aussi il peut jouer un rôle crucial. Il peut apporter des ressources et son pragmatisme.

Source
International Herald Tribune (France)
L’International Herald Tribune est une version du New York Times adaptée au public européen. Il travaille directement en partenarait avec Haaretz (Israël), Kathimerini (Grèce), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), JoongAng Daily (Corée du Sud), Asahi Shimbun (Japon), The Daily Star (Liban) et El País (Espagne). En outre, via sa maison-mère, il travaille indirectement en partenarait avec Le Monde (France).

« America, spare Arabs the spin », par John M. McNeel, International Herald Tribune, 9 juin 2005.