Alors que l’Allemagne vient d’envahir la Russie, le 22 juin 1941, le général Franco et son gouvernement décident de remercier le Reich pour son soutien décisif lors de la sanglante Guerre civile espagnole, notamment lors du bombardement de la ville de Guernica par les avions de la légion Condor, rayant ainsi la ville de la carte et tuant 1600 personnes. À la suite d’une campagne de recrutement dans toute L’Espagne, environ 18000 volontaires espagnols intègrent la Division bleue (Couleur de la chemise des partisans de la phalange espagnole) et partent pour le front Russe pour y « lutter contre le communisme » aux côtés de la Wermacht. Le dernier contingent la Division bleue sera rapatrié en 1944 en Espagne, environ 4000 d’entre eux n’en reviendront pas. À la chute du Reich, l’Espagne ne sera pas considéré comme un État vaincu et s’intégrera dans l’OTAN. Le Caudillo Franco ne sera jamais jugé et dirigera son pays d’une main de fer jusqu’à sa mort, en 1975.