Le président Barack Obama a nommé Susan Rice conseillère nationale de sécurité.

Fin 2012, Susan Rice avait été contrainte de retirer sa candidature au département d’État face à la colère des sénateurs républicains qui lui reprochaient d’avoir caché la vérité sur l’assassinat de l’ambassadeur US en Libye. En définitive, le poste de conseillère de sécurité national n’est pas soumis à l’approbation du Sénat.
La Russie avait également fait savoir qu’elle prendrait mal une telle nomination.

Elle sera assistée par Tony Blinken (que nous donnions par erreur pour ce poste).

Samantha Power succédera à Susan Rice comme ambassadeur à l’ONU.

Tout cela donne une impression d’amateurisme :
- Susan Rice a été choisie en raison de ses relations personnelles avec le président. Ancienne conseillère en relations publiques, elle a plusieurs fois confondu les intérêts de ses anciens clients avec les exigences de sa fonction aux Nations-Unies.
- Samantha Power n’a pas le même parcours politique. Spécialiste des génocides, elle apparaît comme une personnalité naïve, inconsciente du rôle des États-Unis dans le monde.

Contrairement à John Kerry et Chuck Hagel, Susan Rice et Samantha Power sont favorables à une intervention militaire US en Syrie.