Répondant à une question de Meyer Habib, nouveau député (UDI) des Français établis en Israël (et vice-président du CRIF), la ministre déléguée chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui, a indiqué à l’Assemblée nationale que la France « accueillerait avec bienveillance » une demande de Tel-Aviv de rejoindre l’OIF [1].

Cependant, l’adhésion ou le statut d’observateur ne peuvent s’obtenir que par consensus des 77 États actuellement concernés. Or, l’actuel ministre libanais (Amal) des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a déjà fait savoir qu’il y ferait obstacle.

[1] Assemblée nationale. Compte rendu intégral. Première séance du mercredi 19 juin 2013.