Srdja Popovic, un des deux fondateurs d’Otpor ! (le groupe qui organisa la révolution colorée en Serbie) et du CANVAS (le groupe qui forme des militants partout dans le monde en vue d’organiser des révolutions colorées), et son épouse ont été des employés de Stratfor, la firme texane de renseignement privée.

Selon Carl Gibson et Steve Horn, qui ont étudié les e-mails de Stratfor révélés par Wikileaks et ont vérifié les faits auprès des intéressés, Srdja Popovic a transmis à Stratfor à la fois son carnet d’adresse et le double de ses e-mails à l’insu de ses correspondants. De la sorte, la firme a pu entrer en contact et espionner toutes sortes d’organisations militantes et, au besoin, prévenir ses clients —des multinationales— des opérations qui se préparaient contre elles.

En outre, Srdja Popovic a conseillé la firme, notamment en élaborant un plan de renversement du président du Venezuela Hugo Chavez.

Otpor ! et le CANVAS sont des associations « non-violentes », soutenues par l’Otan pour renverser des gouvernements au profit d’équipes préparées par la CIA [1]

Exposed : Globally Renowned Activist Collaborated With Intelligence Firm Stratfor”, par Carl Gibson et Steve Horn, Occupy.com, 2 décembre 2013.

[1] « L’Albert Einstein Institution : la non-violence version CIA », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 juin 2007.