Réseau Voltaire

Déclaration de Marie Harf sur l’intervention française en Centrafrique

+
JPEG - 21.2 ko

Les États-Unis applaudissent l’intervention hier des forces armées françaises, en coordination avec des forces régionales, qui vise à commencer à rétablir la sécurité pour la population de la République centrafricaine (RCA). Nous pensons que le leadership solide dont la France a fait preuve en déployant 800 soldats de plus et son appui à la mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) lancent un message fort à toutes les parties, à savoir que la violence doit cesser.

Nous sommes profondément préoccupés par l’aggravation de la violence en RCA, qui se traduit par une crise humanitaire croissante et accroît le risque d’atrocités de masse. Hier, nous avons voté en faveur d’une résolution énergique du Conseil de sécurité des Nations unies, parrainée par nous, qui donne mandat à la MISCA et aux forces françaises, au titre du Chapitre VII de la Charte de l’ONU, pour rétablir la sécurité et apporter la paix à un peuple qui souffre depuis trop longtemps. Nous comptons fournir 40 millions de dollars sous la forme d’équipements, de formation et/ou d’appui logistique à la MISCA afin de renforcer sa capacité de mettre en œuvre ce mandat et nous nous tenons prêts à apporter notre assistance à nos partenaires de l’Union africaine et à nos alliés français selon que de besoin.

Marie Harf

Marie Harf Porte-parole adjointe du département d’État des États-Unis.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.