Le département états-unien de la Défense a arraisonné en Méditerranée le tanker Morning Glory qui était parvenu à quitter la Libye avec du pétrole illégalement vendu par les autorités de Benghazi [1].

Le bâtiment, battant pavillon nord-coréen, appartiendrait à un armateur égyptien.

Le Morning Glory est sensé transporter 234 000 barils de crude oil. Son départ, le 11 mars, au nez et à la barbe du gouvernement libyen avait été salué comme une victoire des séparatistes de Cyrénaïque et avait provoqué la destitution du Premier ministre Ali Zeidan.

Les hommes d’équipage ont été arrêtés et embarqués à bord de l’USS Roosevelt. Des marins états-uniens de l’USS Stout ont été chargés de ramener le navire en Libye.

[1] “DoD Statement on Boarding of Commercial Tanker Morning Glory”, DoD Release No : NR-126-14, 17 mars 2014.