Réseau Voltaire

La cellule Iran de la CIA ne fonctionne plus

+

La CIA a suspendu Jonathan Bank, chef de sa cellule d’espionnage de l’Iran.

M. Bank, 46 ans, avait été l’adjoint du chef des Opérations clandestines, James Pavitt, de 1999 à 2004. Il a également servi dans les Balkans, à Moscou, à Bagdad et enfin à Islamabad. Entré en conflit avec l’administration pakistanaise, en 2010, celle-ci avait révélé son nom et sa carrière le contraignant à revenir aux États-Unis.

Selon la presse pakistanaise de l’époque, Jonathan Bank était chargé de faire entrer des mercenaires d’Academi au QG de l’armée pakistanaise pour qu’ils y volent des armes et les remettent au Tehreek e Taliban Pakistan (TTP). Ces terroristes auraient alors provoqué des troubles à Islamabad justifiant une intervention de l’Armée états-unienne.

On ignore les raisons exactes de la suspension actuelle de Jonathan Bank, mais des membres de son équipe se sont plaints de l’ambiance exécrable de son service.

L’Iran reste une cible prioritaire de l’Agence centrale de Renseignement (CIA).

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.