Le PKK a publié le procès-verbal de la réunion organisée à Amman, le 1er juin 2014, pour lancer l’attaque conjointe de l’ÉIIL et du Gouvernement autonome du Kurdistan irakien.

Selon Özgür Gündem [1], la réunion aurait été préparée lors d’un voyage de Massoud Barzani, le 27 mai à Amman. Elle se serait tenue sous les auspices des États-Unis, de l’Arabie saoudite, du Qatar, d’Israël et de la Turquie.

Parmi les douze participants, se seraient trouvés
- Salah Qallab, chef du Renseignement jordanien
- Azad Bervari, Parti démocratique du Kurdistan (clan Barzani)
- Masrour « Jomaa » Barzani, chef du Renseignement du gouvernement local du Kurdistan
- Ezzat Ibrahim al-Douri (ancien vice-président du Baas sous Saddam Hussein), mouvement des Naqchbandis [2]
- Mollah Krekar, Ansar al-Islam
- Un délégué d’Ansar al-Ahlu Sunnah.
- Un délégué des Brigades de la révolution de 1920

La proclamation du califat n’aurait pas été évoquée lors de cette réunion.

Le PKK, qui considère ce « Kurdistan » comme une abomination impérialiste, appelle ses membres à prendre les armes contre lui.

Ces révélations confirment l’analyse de Thierry Meyssan sur la coordination entre l’ÉIIL et le Gouvernement local du Kurdistan [3]

Documents joints

[1] « Yer : Amman, Tarih : 1, Konu : Musul », Akif Serhat, Özgür Gündem, 6 juillet 2014.

[2] L’Ordre des Naqchbandis a constitué la Millî Görüş en 1969, celle-ci forma Recep Tayyip Erdoğan et constitua l’AKP turque. Ndrl.

[3] « Washington relance son projet de partition de l’Irak », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie), Réseau Voltaire, 16 juin 2014.