Le nouveau président afghan, Ashraf Ghani, sera reçu le 24 mars 2015 à la Maison-Blanche. Il devrait demander le maintien des 10 000 soldats états-uniens dans son pays, ce que le président Barack Obama devrait lui accorder.

Les discussions porteront sur :
- Le rapprochement de l’Afghanistan avec le Pakistan au détriment de l’Inde
Le président Ghani (en photo avec le Premier ministre pakistanais) entretient des liens privilégiés avec Rizwan Akhtar, le patron du Renseignement pakistanais qu’il a reçu personnellement hors de la présence de son homologue afghan.
- La lutte contre le terrorisme
Le président Ghani a employé ses forces à lutter contre le Tehrik-i-Taliban Pakistan (TTP), mais pas contre les Talibans.
- Daesh
Le président Ghani assure qu’il a besoin de troupes états-uniennes pour empêcher une alliance entre l’Émirat islamique et les Talibans. Or, Daesh est une organisation tenue par la CIA. Elle se finance, depuis le départ du président Karzai en septembre, par le trafic vers l’Europe de l’héroïne afghan. En 5 mois, elle en a tiré plus d’un milliard de dollars.