Le président de la Commission de surveillance et de réforme du gouvernement à la Chambre, Jason Chaffetz, a écrit avec ses homologues républicains et démocrates des Commissions de Forces armées et du Renseignement, au secrètaire à la Défense, Ashton Carter.

Il lui demande de tenir informé au plus vite le Congrès des allégations du New York Times [1]et de The Daily Beast sur une plainte de 50 analystes du CentCom et sur l’enquête diligentée par l’Inspecteur général du Pentagone [2].

Depuis un an, les rapports de Renseignement sur la lutte contre l’Émirat islamique sont truqués sur le modèle de ce qui avait été fait, à l’époque de George W. Bush et Dick Cheney, pour justifier la guerre contre l’Irak, sauf qu’il s’agit cette fois de protéger Daesh.

Le conflit, que le Réseau Voltaire a traité un mois avant la presse états-unienne [3], opposant le groupe Petraeus/Allen/Clinton/Feltman entre dans le domaine public.

Documents joints

[1] “Inquiry Weighs Whether ISIS Analysis Was Distorted”, Mark Mazzetti & Matt Apuzzo, The New York Times, August 25, 2015.

[2] “Exclusive : 50 Spies Say ISIS Intelligence Was Cooked”, Shane Harris & Nancy A. Youssef, The Daily Beast, September 9, 2015.

[3] « Syrie : Obama désavoue le général Allen et le président Erdoğan », Réseau Voltaire, 28 juillet 2015.